Chaland-Palmieri

Travail du tube

Dernieres News

 

Brasage sur tube cuivre, sudo-brasage

\r\n\r\n\r\n\r\n\r\n\r\n\r\n\r\n\r\n\r\n\r\n\r\n\r\n
\r\n

Le brasage des métaux est un procédé d'assemblage permanent qui établit une continuité métallique entre pièces réunies. Le moteur du brasage est la diffusion / migration atomique de part et d'autre des bords à assembler (substrat) obtenue par action calorique et/ou mécanique. Il est important de noter que, contrairement au soudage, il n'y a pas fusion des bords assemblés. Selon le cas il peut y avoir ou non utilisation d'un métal d'apport.

\r\n

Le brasage est très largement utilisé comme technique d'assemblage dans les industries de pointe telles l'espace, l'aviation, l'automobile ainsi que la conception des petites pièces creuses aux profils compliqués et en métal noble.

\r\n

Concernant les techniques de brasage mettant en œuvre la chaleur, on distingue :

\r\n
    \r\n
  • \r\n

    le brasage tendre qui met en œuvre des températures inférieures à 450°C. Le terme technique anglais correspondant est soldering.

    \r\n
  • \r\n
\r\n
    \r\n
  • \r\n

    le brasage dur (brazing), incluant le soudo-brasage (braze welding), qui met en œuvre des températures supérieures à 450°C. Par exemple, les brasures eutectiques argent-cuivre peuvent avoir des températures de fusion comprises entre 600°C et 900°C, les brasures de cuivre les moins coûteuses ont une température de fusion comprise entre 700°C et 1.180°C.

    \r\n
  • \r\n
\r\n
Thumbnail image
Thumbnail image
Thumbnail image
\r\n

 

\r\n

  

\r\n

 

\r\n